L’ÉLÉPHANT EN THAÏLANDE...COMMENT SE COMPORTER POUR ETRE "RESPONSABLE"


UN PEU D’HISTOIRE

L’éléphant est un animal symbole de la Thaïlande et ce depuis la création du Royaume du Siam au XIVe s.

Ainsi on en voit des représentations partout et nombre de temples ont des statues et sculptures d’éléphants.

En 1900 on comptait pas moins de 100,000 éléphants, 13,000 en 1950 et aujourd’hui seulement 4000 environ dont la moitié domestiqués (les chiffres varient selon les sources mais c’est à peu près ça).

De tout temps l ’éléphant a été utilisé pour travailler, notamment en forêt.

Face aux souffrances endurées par l’animal et à l’apparition des engins et machines en même temps que la mise en place de programmes de sauvegarde des forêts, une loi en 1989 a interdit l’utilisation des éléphants.

Comme il fallait que les propriétaires d’éléphants trouvent une reconversion et face à l’accroissement du tourisme on a alors vu fleurir les ballades à dos d’éléphants un peu partout.

On voyait également beaucoup de mendicité avec les éléphants, les pauvres bêtes marchant des journées entières en ville sur le goudron chaud…

Une nouvelle loi en 2007 a interdit la mendicité.

LE DRESSAGE D’UN ELEPHANT

Il faut toujours garder à l’esprit que l’éléphant est un animal sauvage.

Cela peut paraître évident mais ça ne vient pas toujours immédiatement à l’esprit de tous…

Pour dresser un éléphant il faut l’enlever à sa mère et ceci très tôt. Il est prélevé dans son milieu naturel ce qui est un délit et est normalement sévèrement puni.

C’est un traumatisme violent car le petit doit rester avec sa mère entre 4 et 5 ans pour se développer au mieux.

Une fois l’éléphanteau capturé commence alors le dressage que l’on appelle le « phajaan ».

Durant ce rituel qui dure 5 à 6 jours l’éléphanteau est enfermé et attaché dans une cage où il ne peut pas bouger.

Il est privé de nourriture, d’eau, de sommeil et continuellement battu.

Le but est de briser totalement son esprit et d’obtenir qu’il soit totalement soumis à l’homme.

Il faut savoir que durant ce rituel environ 50% des éléphanteaux meurent ! C’est dire l’importance des maltraitances.

Ce premier stade passé l’éléphanteau va être progressivement « dressé » pour obéir aux ordres en fonction de l’activité à laquelle on le destine.

Une vidéo montre ce rituel du phajaan (attention âmes sensibles abstenez vous…) : (cliquez sur l'image)

POURQUOI NE JAMAIS MONTER SUR LE DOS D’UN ÉLÉPHANT

Pour plusieurs raisons.

1)Parce que le dressage est trop cruel et scandaleux (c’est évident…)

2)Parce que l’éléphant est, malgré sa masse et sa force, fragile au niveau de la peau et au niveau du dos.

Ceci peut paraître surprenant mais c’est la stricte vérité.

La peau de l’éléphant est très fine et fragile et monter sur son dos et poser ses pieds et ses chaussures sur sa peau (pas d’autre choix vu la configuration des nacelles) va souvent occasionner des blessures du aux frottements lors de la marche.

Si vous observer un cheval vous pouvez constater que son dos est concave alors que le dos d’un éléphant est au contraire convexe.

Il n’y a pas besoin d’avoir fait des études de physiques pour comprendre que la clé de voûte va bien sûr souffrir en portant un poids important.

Le poids maximum que l’on pourrait estimé comme supportable est de 100 kg. En sachant que les nacelles font jusqu’à 150 kgs et qu’à cela vous ajoutez le poids de 2 adultes on est à un total de 300 kgs soit 3 fois plus…

J’aouterais que, de plus et souvent les ballades se font sur des chemins caillouteux ou pire sur du goudron brûlant (Ayyuthaya par exemple). L’éléphant craint la chaleur et bien souvent enchaîne les ballades au soleil pendant des heures sans manger ni boire…

3)Parce que l’éléphant reste un animal sauvage et on est jamais à l’abri que celui-ci devienne subitement agressif (c’est déjà arrivé).

4)Outre monter sur le dos d’un éléphant, les autres activités comme les éléphants qui peignent ou jouent au foot ne sont pas plus à recommandé.

COMMENT ÊTRE « RESPONSABLE AVEC LES ÉLÉPHANTS

Après avoir vu ce qu’il ne faut pas faire voyons ce qu’il est possible de faire.

Refuser de monter sur le dos des éléphants ou refuser d’assister à des spectacles est déjà en soi une attitude responsable surtout si on distille la bonne parole autour de soi.

On constate de plus en plus une attitude responsable de la part des européens et c’est tant mieux mais malheureusement d’autres pays, comme la Chine pour ne citer qu’eux, sont beaucoup moins « responsables ».

J’entends quelquefois ou je lis sur certains forum que certains boycotte la Thaïlande sous le prétexte que des gens capables de maltraiter les éléphants ne mérite pas que l’on vienne.

Ce résonnement est à mon sens totalement absurde car ce n’est pas ça qui fera changer les choses mais au contraire, en venant et en étant responsable on est beaucoup plus efficace dans un combat qui est long et demandera du temps.

J’ai même entendu cet argument du boycotte de la bouche d’un fan de corrida…un comble ! Et dans cas là pourquoi ne pas boycotter l’Espagne…ou le sud de la France.

L’éléphant reste un animal mythique et mystérieux et on peut l’approcher tout en le respectant et en apportant sa pierre à l’édifice de sa protection.

Comment :

1)Les sanctuaires

Ceux-ci se développent de plus en plus.

Les éléphants sont généralement des éléphants qui ont travaillé et ont été racheté à leurs propriétaires qui les maltraitaient.

Dans ces sanctuaires les éléphants ne travaillent pas et sont en liberté, ils sont bien nourris et bien traités.

Dans ces sanctuaires vous pourrez les nourrir, vous promener avec eux dans leur habitat naturel en marchant à côté d’eux et même prendre un bain avec eux dans une rivière.

L’éléphant ayant besoin de 200 l d’eau par jour et devant se baigner, les sanctuaires ont toujours une rivière ou un point d’eau près d’eux.

Les éléphants sont joueurs et aiment se baigner avec vous.

L’argent que vous donnez à ces sanctuaires pour une journée avec les éléphants est bien utilisé car il est pour les éléphants et permettre de vivre à ceux qui s’en occupent.

D’autre part le développement de ces sanctuaires accroît la vitesse de disparition des éléphants esclaves car le nombre d’éléphants étant relativement fixe, 10 éléphants de plus dans un sanctuaire c’est plus ou moins 10 éléphants esclaves en moins…

Dans ces sanctuaires vous êtes également en sécurité car les éléphants sont paisibles et heureux, bien traités et donc ne dégage pas d’agressivité.

On trouve des sanctuaires un peu partout en Thaïlande mais principalement dans le nord ouest (Chiang Mai et la région).

1)Les parcs Nationaux

Si vous voulez voir des éléphants sauvages c’est également possible dans les parcs Nationaux.

Vous pourrez en voir dans différents parcs dont Khao Sok et surtout Khao Yai.

C’est un vrai bonheur que de voir ces merveilleux animaux dans leur habitat et totalement à l’état sauvage.

Vous serez obligatoirement accompagné d’un guide-ranger car il est dangereux de les approcher seul.

C’est une expérience réellement inoubliable, en espérant que le nombre de ceux-ci croîtra de plus en plus pour préserver cette merveilleuse espèce.

Ici une petite vidéo qui vous montrera que dans les parcs Nationaux les éléphants son chez eux et font …ce qu’ils veulent…(impressionnant !!!)

Pour ceux qui y vont en voiture mieux vaut avoir une assurance tous risques car votre chère voiture risque parfois d’être « customisée »… (cliquez sur l'image).

CONCLUSION

Par ce petit exposé nous espérons vous avoir un peu mieux informé sur ce que revêt le mot éléphant en Thaïlande et si notre bonne parole est entendue et divulguée alors nous sommes heureux.

Partagez sans modération pour aider ce bel animal…

CONTACTEZ NOUS


N'OUBLIEZ PAS DE COCHER LA CASE "Publier également sur Facebook" après votre commentaire

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Google+ Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
compte twitter de siam-holidays.com
page facebook de siam-holidays.com

SIAM HOLIDAYS

227 Moo 8 Changsawang
Nongkomkho tambon
NONGKHAÏ 43000
Thailand

Tel Thaïlande: +66 890 966 052 (jusqu'à 13h heure Française)

Tel France: +33 188 321 504 (jusqu'à 13h heure Française)

Mail: info@siam-holidays.com

Site: www.siam-holidays.com

LICENCE D'AGENCE DE VOYAGE T.A.T : 51/00801

N° T.V.A (V.A.T Number) : 3 4301 00099 22 1

petit fûté 2020
chaine youtube de siam-holidays.com
compte pinterest de siam-holidays.com
tripadvisor.JPG
marie claire.jpg

Police d'assurance n° / Insurance police nb :

BK-TAG-8423122 (MITTARE INSURANCE BANGKOK)

© 2017 by Siam-Holidays.com