CHIANG MAI AU DEBUT DU XXe SIECLE...

20/04/2018

Chiang Mai, autrement nommée « La Rose du Nord » est une destination renommée et prisée de tous les visiteurs de la Thaïlande.

 

Il est vrai que la ville et ses environs présentent de nombreux atouts touristiques, culturels, historiques et touristiques.

 

Au début du XXe siècle il n’en était pas de même. La Thaïlande n’était pas une destination en vogue et peu de touristes s’aventuraient dans ces contrées lointaines à l’heure où les moyens de communication n’étaient de loin pas les mêmes qu’aujourd’hui.

L’avion n’existait pas et les 10 semaines de bateau n’était pas à la portée de toutes les bourses.

 

Dans les pays voisins, le Laos, le Vietnam et le Cambodge, c’était la période de l’Indochine Française.

Chiang Mai et plus généralement le nord vivait l’âge d’or de la culture de l’opium et c’était encore une contrée sauvage où l’on vivait au rythme des saisons.

A l’époque les éléphants sauvages qui vivaient dans leur habitat naturel étaient légion et n’étaient pas menacés de disparition même si le commerce de l’ivoire était bien réel et commençait à décimer ce merveilleux pachyderme.

Ce temps-là n’allait pas durer et c’est tant mieux, à la fois pour l’opium et pour l’éléphant.

 

En effet