thailande actualite - SIAM-HOLIDAYS.COM

CIRCUIT 26 JOURS - COMBINE THAÏLANDE ET LAOS  - HISTOIRE, CULTURE & TRADITIONS - AVENTURE HUMAINE EN RENCONTRANT LES POPULATIONS LOCALES ET FIN DE SEJOUR A KOH LANTA 

CIRCUIT COMBINE THAÏLANDE ET LAOS - HISTOIRE, CULTURE, TRADITIONS ET BALNEAIRE

Circuit spécialement conçu pour une première découverte de la Thaïlande, permettant de voir les incontournables de Bangkok, Ayutthaya, Sukhotai et Chiang Mai, la rose du nord.

Petit groupe de 8 personnes maximum dans une ambiance familiale pour vivre une belle aventure humaine avec nous.

nouvelles thailande avec siam-holidays.com

IMPORTANT :

Quand nous parlons de groupe de 8 personnes cela ne veut pas dire que vous êtes tenu de faire votre voyage au sein d’un groupe.

Les excursions et visites proposées le sont uniquement pour votre confort et afin de vous montrer ce qu’il y a de plus beau.

Vous êtes libre si vous le souhaitez de ne pas faire une excursion mais faire ce qui vous plait même ci celle-ci est incluse dans le programme.

Il en est de même pour les repas où vous êtes libre de déjeuner et dîner où vous le souhaitez et avec qui vous voulez ou avec nous. 

Notre assistance est totale mais sait rester discrète en dehors des excursions où notre présence doit s’entendre comme celle d’un guide.

A votre arrivée chacun recevra un téléphone portable avec un crédit vous permettant à la fois de nous joindre à tout moment ou/et joindre votre conjoint(e) ou ami(e) si nécessaire et sans limite.

Jour 1

Nous vous attendrons à l’aéroport de Bangkok.

Vous n’avez aucun souci à vous faire, l’aéroport est simple et une fois que vous sortez vous êtes automatiquement canalisé sur la porte 3 où tout le monde attend les arrivants. Nous aurons une pancarte avec l’indication « SIAM HOLIDAYS », aucune chance de ne pas se trouver et au cas improbable où cela arrive il suffit d’appeler à ce numéro : +66 934 574 226

 

En principe la plupart des vols arrivent tôt le matin.

Quand nous avons l’ensemble du groupe auprès de nous, nous allons prendre notre van pour aller à notre hôtel.

L’hôtel se situe dans un des quartiers les plus prisés de Bangkok.

D’un bon confort il a la particularité d’être assez proche de toutes les visites prévues au programme.

Dîner à l’hôtel ou à proximité.

Matinée libre pour s'installer à l'hôtel. Vers midi nous partirons déjeuner vers le Grand Palais que nous irons visiter en début d'après-midi ainsi que le et le Wat Phra Kaeo (temple du Buddha d’émeraude), le Wat Pho et le wat Arun.​

Probablement le monument le plus visité de la Thaïlande, le grand palais de Bangkok est l'endroit où chaque visiteur doit faire une visite au moins une fois dans sa vie. La construction du grand palais a débuté en 1782 sous le règne du roi Rama Ier, le fondateur de la dynastie Chakri, pour devenir une résidence royale, et il a été le plus grand symbole architectural de la Thaïlande depuis. Le grand palais a servi de résidence royale importante jusqu'en 1925 et est maintenant utilisé à des fins cérémonielles seulement.

Le grand palais est divisé en trois zones principales: la cour extérieure, la maison aux bureaux royaux, les bâtiments publics et le temple du Bouddha émeraude; la Cour moyenne, où sont les bâtiments résidentiels et d'état les plus importants; et la cour intérieure, qui est exclusivement réservée au roi, à sa reine et à ses consorts.

L'attraction principale de la cour extérieure est le temple du Bouddha d’émeraude, la résidence de la sculpture bouddhiste la plus sacrée de la Thaïlande: Phra Kaeo Morakot (le Bouddha d'émeraude), qui a été sculpté à partir de jade vert de grande pûreté, situé au milieu de sculptures dorées et ornements et fresques de la salle d'ordination principale.

Située au centre de la Cour moyenne est la salle du trône de Chakri-Mahaprasat qui a été ordonnée par le roi Rama V pour devenir sa résidence et une grande salle du trône. La construction a débuté en 1876 et achevée en 1882, révélant un style architectural exceptionnel combinant la structure européenne et les tuiles et les flèches traditionnelles de toits thaïlandais. L'intérieur montre des décorations sophistiquées inspirées de l'époque de la Renaissance européenne, ornées de portraits royaux des monarques de la dynastie Chakri. Le bâtiment ne sert désormais que pour des fonctions étatiques et des cérémonies royales.

À l'extrême droite de la Cour moyenne est Boron Phiman Mansion, qui a également été construit pendant le règne du roi Rama V dans le style néo-Renaissance pour devenir la résidence du Prince héritier. Cette architecture la plus moderne dans le complexe du Grand Palais devint plus tard la résidence occasionnelle de trois rois succédant. Le manoir n'est pas ouvert au public et sert actuellement d'hébergement officiel pour les chefs d'État visiteurs. Le Manoir de Boron Phiman fait partie du complexe du jardin de Sivalai. Le jardin était une zone de loisirs pour les femmes royales et les enfants et est maintenant utilisé pour les réceptions.

 

Situé entre Sivalai Garden et la salle du trône Chakri Mahaprasat, Maha Monthien Prasat Complex abrite la salle d'audience de Amarin Winitchai où les cérémonies royales se déroulent habituellement. Alors qu'à l'extrême gauche se situe Dusit Mahaprasat thone Hall, qui est un archétype idéal de l'architecture traditionnelle thaïlandaise.

Code vestimentaire: les visiteurs doivent s'habiller convenablement. Les vêtements suivants ne sont strictement pas autorisés :

1) shorts, mini-jupes, jupes courtes, pantalons ajustés et collants

2) Chemises et chemisiers transparents, ainsi que pantacourts.

3) chemises ou gilets sans manches

4) sandales (sans courroies de cheville ou de talon)

5) chemises à manches roulées

6) Jogging et pantalons de survêtement, coupe-vent, pantalons de sport

Les épaules doivent être couvertes

Le soir, le dîner sera dans un charmant restaurant, le « secret garden ».

La maison coloniale est charmante, les plats délicieux servis dans un jardin agréable et au calme.

Le restaurant fait salon de thé et offre d’excellents desserts.

Après le dîner et avant de rentrer à l’hôtel nous irons prendre un digestif au « vertigo bar » de l’hôtel Banyan tree (sur le chemin du retour à l’hôtel.

 

Ce bar est simplement fantastique !!

Situé en plein air au 59e et dernier étage de l’hôtel il offre une vue de nuit à 360° sur la ville de Bangkok.

L’ambiance feutrée est agréable, il n’y a pas d’entrée à payer, le verre est entre 7,5 et 10 euros mais ça vaut vraiment le détour !!

Jour 2 :

Après le petit déjeuner départ à 8h30 pour les Klongs (canaux dans Bangkok dont les bateaux bus permettent de se déplacer hors des chemins terrestres).

Ces bateaux bus sont prisés des habitants de Bangkok car ils permettent, selon l’endroit où l’on veut aller, d’aller évidemment beaucoup plus vite que par voie terrestre, les encombrements n’existant pas).

De notre embarcadère nous gagnerons la station où se trouve la maison de Jim Thompson.

Vous serez immergés dans la vie de tous les jours des habitants de Bangkok de classe très moyenne (les plus aisés prennent les taxis) et serez impressionnés de la dextérité des employés à bord chargés de collecter les billets. En effet lors du passage sous les nombreux ponts, ceux-ci marchant sur le bord du bateau à l’extérieur, doivent se baisser sous peine de se faire décapiter….

Le casque dont ils sont affublés ne leur sert pas à grand-chose mais il faut dire que les accidents sont vraiment rarissimes tant ils ont l’habitude.

Nous déjeunerons dans le quartier chinois.

Maison de Jim Thompson

Dans son écrin de verdure, assise sur la rive du canal Saen Saeb, la maison aurait sans doute disparue sans un leg laissé par un américain nommé Jim Thompson. Son élégante Enclave résidentielle, composée de six maisons thaïlandaises traditionnelles en teck, transportées d'Ayutthaya et de la communauté de Ban Krua de Bangkok, fait écho à la relation amoureuse de 30 ans de Jim Thompson avec l'art et le patrimoine culturel de l'Asie du sud-est.

Architecte de formation et collectionneur avide d'objets d'art asiatiques, les yeux perçants de Jim Thompson et son flair pour le design ont insufflé la vie à tout ce qu'il touchait. Après sa libération du service militaire en 1946, Jim Thompson a décidé de s'installer en Thaïlande, où il a consacré plus de 30 ans à la Renaissance de la soie thaïlandaise et l'a présentée aux maisons de mode les plus respectables du monde à Paris, New York, Londres et Milan.

Il en va de même pour sa maison thaïlandaise, qui n'était pas une maison ordinaire en teck mais un complexe rempli de collections incongrues d'antiquités presque un musée mais qui incarne la vie de Jim Thompson et ses passions. Un jour en 1967, alors qu‘il était à l’apogée de son succès, il a mystérieusement disparu dans la jungle malaisienne, et a ainsi commencé l'héritage de Jim Thompson...

La façade discrète de la maison s’ouvre dans un hall d'entrée décoré avec goût, lui-même une caractéristique architecturale non conventionnelle dans les maisons traditionnelles thaïlandaises et un préambule à la signature de Jim Thompson et du mélange de styles imprégnant toute la maison. Le hall d’entrée comporte un éclairage bien étudié et deux niches dans le mur affichant un Bouddha debout du 17ème siècle et une figurine en bois sculptée à la main. Au-dessus de votre tête, un lustre belge scintille au plafond, tandis que le sol est fait de carreaux de marbre italien, ponctuant les accents en bois lourd sur les murs et l'escalier intérieur.

La maison de Jim Thompson maison, une collection de bon goût d'art et d'antiquités

 

À l'étage, vous êtes accueillis par une série de décorations murales décoratives que Jim Thompson a acquises auprès de divers temples bouddhistes. Comme les peintures murales anciennes, ils racontent des histoires de la vie antérieure et actuelle du Bouddha ainsi que son cheminement spirituel vers l'accomplissement de l'illumination. De là, en allant à droite vous pouvez voir un Bouddha de grès gardant l'entrée à la cuisine thaïlandaise, qui abrite maintenant une très belle collection de porcelaines Benjarong.

 

La salle à manger est située à l'intérieur de la maison en teck du 19ème siècle que Jim Thompson a acheté à son propriétaire à Ayutthaya. Sur la table à manger, composée de deux tables de Mahjong chinois, l'ensemble de porcelaine bleue et blanche est présenté dans toute sa beauté, comme si le dîner était prêt à être servi avec Jim Thompson assis à la tête de la table, le dos aux fenêtres.

Entre les appartements privés et la salle à manger est le salon, construit à partir d’une maison âgée de 100 ans en bois que Jim Thompson a acheté à la communauté musulmane Ban Krua juste de l'autre côté du canal. Les villageois de Ban Krua étaient les premiers tisserands de la marque de soie de Jim Thompson. Jim Thompson avait l'habitude de ramer à travers le canal tous les jours, jusqu'à ce qu'il décide de construire une maison permanente ici.

 

Avec un plafond de quatre mètres de haut et un mur à parois ouvertes, le salon est une zone noble surplombant le canal de la Saen Saeb. Thompson convertit magistralement les quatre fenêtres en quatre niches, sur lesquelles il plaça quatre esprits gardiens birmans (ou «NAT») sculptés dans le bois, un cadeau du gouvernement birman.

Maître de son propre métier

pendant que vous vous promenez d'une pièce à l'autre, vous ne pouvez pas vous empêcher d'admirer l'éclectisme réfléchi de Jim Thompson et l'attention méticuleuse aux détails. Son goût sophistiqué et sa connaissance approfondie de l'art de l'Asie du sud-est brillent à travers les rares collections d'antiquités et d'art placées avec goût dans chaque pièce qui enrichissent l'ambiance générale, plutôt que de simplement montrer sa richesse.

 

Tout en respectant les traditions et les coutumes locales, il n'était pas un esclave pour eux non plus. L'escalier et les salles de bains se trouvent à l'intérieur, plutôt que l'extérieur comme vous le feriez normalement trouver dans les maisons traditionnelles thaïlandaises. Les maisons satellites, qui normalement seraient reliées par une zone ouverte, sont toutes regroupées sous un toit avec un passage couvert. Et les panneaux décoratifs des fenêtres, qui font traditionnellement face vers l'extérieur, font face à l’intérieur. L'adaptation habile de Jim Thompson du style local en fonction de son éducation occidentale avait des années d'avance sur son temps, rendant une tournure intemporelle à ce qui serait autrement étiqueté comme «classique» ou simplement «colonial».

La marque Jim Thompson

Après la mystérieuse disparition de Jim Thompson, un administrateur nommé par la Cour, qui devint 10 ans plus tard la Fondation James HW Thompson, prit la direction de sa maison et de ses biens. Aujourd'hui, la marque Jim Thompson s'étend également à un centre d'art, boutique souvenir, restaurant et café, ainsi que des installations de banquets situés dans le même voisinage. Avec une terrasse en plein air au bord du canal, le Hall Araya élégamment aménagé accueille des rassemblements de 40 à 80 personnes, qu'il s'agisse d'une fonction corporative, d'une réunion, d'un défilé de mode, d'un banquet de mariage, d'une conférence de presse, de déjeuners privés ou de dîners.

A midi nous déjeunerons dans le quartier chinois que nous visiterons ainsi que le célèbre Buddha d’or.

Le quartier chinois est vraiment particulier avec une ambiance que l’on retrouve nulle part ailleurs.

Nous déjeunerons sur place.

Le temple Wat Traïmit situé dans le quartier, abrite la plus grosse statue en or massif du monde (5,5 tonnes) et dont l’histoire est surprenante.

Nous irons dîner à Silom village.

Ce quartier n’est pas très loin de notre hôtel et est sympathique avec ses marchands d’antiquités, et ses restaurants où certains présentent un spectacle de danse Thaï.

Jour 3:

On viendra nous chercher à notre hôtel à 6h pour rejoindre le lieu de départ du bus collectif (départ du bus à 7h30) pour aller visiter Ayutthaya.

 

A moins de cent kilomètres de Bangkok, Ayutthaya est de nos jours une petite 'préfecture' de 80 000 habitants paisible. Mais à son apogée, cette ancienne capitale royale comptait 1 million d'âmes... Elle était la ville phare de toute l'Asie du sud-est à son apogée au dix-septième siècle. Les rois européens y envoyaient alors des ambassadeurs, et la ville attirait les marchands du Japon à l'Europe de l'ouest.
 Fondée en 1351, elle fut totalement détruite par les Birmans en 1767. Il nous reste de cette époque les ruines des temples, disséminés dans la ville moderne, et les témoignages laissés par les visiteurs étrangers qui la décrivaient comme d'une inoubliable splendeur, ou la comparaient à Venise par la présence de ses nombreux canaux à l'époque.

Le royaume de Siam qui s'étendait alors au-delà des frontières actuelles de la Thaïlande. Durant plus de quatre siècles, Ayutthaya fut la capitale royale. Trente trois souverains de diverses dynasties régnèrent sur ce vaste territoire, avant la chute d'Ayutthaya lors d'une des nombreuses guerres contre les Birmans, et le déplacement de la capitale à Thonburi.

Vous visiterez d'abord en chemin Bang Pa-In, le palais royal d'été. Puis le bus vous amènera jusqu'à Ayutthaya, où vous visiterez les trois temples principaux (le temple de la victoire, le temple Mahathat et le temple Srisanphet), en groupe.
Au retour, vous pourrez profiter des paysages campagnards sur un bateau confortable (visite non privée mais en groupe), croisière de 13h15 à 16h30. Le déjeuner sur le bateau est inclus.
Et en fin de journée, vous serez raccompagné jusqu'à votre hôtel à Bangkok où nous dînerons à l’hôtel ou à proximité.

Jour 4:

Nous quitterons l’hôtel à 6h45 (ne prendre que le nécessaire pour la journée car nous revenons au même hôtel le soir) pour prendre notre vol pour Pitsanulok à 8h10.

Après 50mn de vol nous prendrons un van pour nous conduire à Sukhotai où nous arriverons vers 10h15.

 

Sukhotai est un incontournable en Thaïlande. Ce fut la 1ère capitale du Royaume du Siam et le parc historique est une merveille.

Le mieux est de louer des vélos à l’entrée du par cet faire la visite tranquillement en s’arrêtant où l’on veut.

Pour ceux qui ne sont pas amateurs de vélo on peut aussi le faire à pied ou avec le van, au choix de chacun.

 

Sukhothaï (ou Sukothaï) est la première capitale du Siam (Thaïlande) fondée en 1238 et mettant fin au règne khmer d'Angkor Wat. Sukhothaï a été inscrite en 1991 au patrimoine mondial de l'humanité.

 

Sukhothaï fut la capitale du premier royaume thaïlandais suzerain sur le bassin du fleuve Chao Phraya, à l'ouest sur la baie du Bengale et sur la péninsule entière. Ce royaume, après s'être affranchi de la tutelle khmère, parvint à préserver son indépendance de 1250 jusqu'au XVe siècle. En 1378, Sukhothaï devint tributaire de l'État d'Ayutthaya.

 

À la fin du XIIIe siècle, dans les contrées voisines, les Mongols attaquent le Viêt Nam et l'Empire Khmer et saccagent la magnifique cité birmane de Pagan (1287). Sukhotaï se déclare leur vassale et profite de la situation. Ramkhamhaeng, dit « Rama le Fort », monarque respecté pour son équité et sa sagesse, la porte à son apogée entre 1275 et 1317. L'original de sa stèle, portant les plus anciennes inscriptions en alphabet thaï, se trouve au musée de Bangkok.

 

Située à environ 450 kilomètres au nord de Bangkok, l'immense cité de Sukhothaï est aujourd'hui en ruine. Le palais en bois de ses rois a disparu. Toutefois, la ville possède encore de nombreux vestiges de temples, construits en latérite et en brique. La plupart des édifices qui ont été découverts, et pour partie relevés, se trouvent à l'intérieur d'un rempart renforcé de douves. Mais de nombreux autres bâtiments, disséminés dans les rizières environnantes, attendent d'être dégagés de l'enveloppe de terre qui les recouvre.

 

Une grande partie des objets retrouvés à Sukhothaï se trouve au musée national de Bangkok.

 

Nous partirons vers 16h pour rejoindre l’aéroport où nous prendrons notre vol à 1855 pour une arrivée à 19h50.

Nous dînerons au restaurant de l’hôtel.

Jour 5:

 

Nous partirons à 8h pour le marché flottant d’Amphawa où nous arriverons vers 10h.

Nous irons tout d’abord voir les singes nageurs de la mangrove et un village de pêcheurs (déjeuner sur place) puis nous irons au marché en fin d’après-midi visiter le marché et toutes ses curiosités. Nous dînerons sur place avant de rejoindre notre hôtel à Amphawa.

Jour 6 :

Nous partirons le matin à 8h de l’hôtel pour Kanchanaburi où nous arriverons vers 11h.

 

Nous déjeunerons dans un restaurant flottant au pont de la rivière Kwaï que nous visiterons avec également un musée situé en face.

Le pont de la rivière Kwaï n'était qu'un petit bout d'un des plans les plus ambitieux de l'envahisseur japonais en Thaïlande lors de la seconde guerre mondiale : la réalisation d'une ligne de chemin de fer reliant Nong Pladuk (Thaïlande) à Thanbyuzayat en Birmanie (415 km).

 

C'est ce qu'on appelle le « chemin de fer de la mort » (death railway). Les alliés exerçaient alors un blocus maritime, une liaison terrestre était donc l'unique moyen d'avoir accès aux ressources du territoire birman et de mettre cap vers l'Inde.

 

Si la construction de la ligne a eu lieu bien plus rapidement que prévu, c'est parce que des milliers de prisonniers de guerre (les POW's en anglais) ont servi de main d'œuvre corvéable à merci.

 

Parmi eux, trente mille britanniques, le même nombre Hollandais, des Australiens, des Américains... mais également - et cela, on l'oublie trop souvent - de très nombreux asiatiques : Birmans, Malais, Thaïlandais, Indonésiens, Chinois...

Très peu ont survécu à l'épreuve de la construction sur des terres impaludées au possible.

 

Un premier pont en bois avait été construit en 1942, et un deuxième – similaire au pont de la rivière Kwaï actuel – est venu le remplacer en 1943

Vers 14h nous visiterons le cimetière militaire qui est un incontournable quand on vient à Kanchanaburi.

Le cimetière militaire est au centre de la ville de Kanchanaburi. Il contient les restes de 6982 prisonniers de guerre alliés qui ont péri au cours de la construction du ''train de la mort''. On estime que 16000 prisonniers de guerre et 49000 travailleurs forcés ont perdu la vie lors de la construction ''du chemin de fer de la mort ''et du pont de la rivière Kwai.

 

Cet endroit qui est d'une propreté toute militaire inspire le respect et le recueillement...

Ensuite, dans la continuité car il est à côté, nous visiterons le musée « Thailand Bruna Railway Centre ».

Ce musée est très intéressant et bien fait. Il retrace l’histoire sombre de cette période de la seconde guerre mondiale assez méconnue de nous autres occidentaux.

 

La vocation de ce musée est d’apprendre mais aussi de faire des recherches pour découvrir et connaitre encore mieux les détails parfois riches d’enseignement au travers de fouilles archéologiques.

Notre hôtel, que nous rejoindrons vers 17h, est très agréable, calme, bien équipé avec une piscine et un des plus apprécié des personnes visitant la région.

Il est également très bien placé à 10mn du centre ville.

 

Le restaurant sur place propose un large choix de plats thaïlandais.

Nous dînerons ici ce premier soir car le restaurant est vraiment très bon…

Jour 7 :

Nous quitterons l’hôtel à 8h00 pour aller au parc d’Erawan situé à 1h30 de route au nord de Kanchanaburi.

 

C’est un endroit magique avec des cascades merveilleuses de pureté et de beauté.

 

On peut s’y baigner et il est recommandé de le faire pour un souvenir impérissable.

 

Visite des cascades et baignades.

Nous déjeunerons sur place.

Départ à 14h pour Bangkok pour une arrivée à 17h à l’aéroport Don Muang de Bangkok où nous prendrons notre vol pour Udon Thani à 19h50 pour une arrivée à 20h50 soit vers 22h30 à notre hôtel à Nong Khai.

NongKhaï est une des villes principales de la région Isaan qui est la plus vaste région de Thaïlande.

La ville est située au bord du Mékong ce qui lui confère un charme certain. Frontière avec le Laos, la ville est un des principaux point de passage avec ce pays.

 

Notre hôtel est très confortable avec ses petits bungalows et sa piscine.

Jour 8 :

Le matin nous ferons le marché Thasadet. Ce marché couvert et situé sur le bord du Mékong est le plus grand de NongkhaÏ.

L’étroitesse de sa rue avec ses boutiques de part et d’autre vous plongera dans l’univers spécial de la Thaïlande du nord. On y trouve de tout, des souvenirs au savon de Marseille des années 40 (issue de stock du Laos quand celui-ci était encore Français) aux vêtements, sacs, ustensiles de cuisine etc…sans compter la nourriture et la peau de buffle séchée au soleil et même de vraies antiquités…. Tout à fait différent du grand marché de Bangkok et beaucoup plus calme.

Nous déjeunerons sur un restaurant barge sur le Mékong. Très typique et reposant après la visite du marché…

L’après midi nous irons visiter la distillerie de rhum de David et Lek.

L’accueil y est toujours formidable et les propriétaires heureux de voir des visiteurs (il y en a très peu car ce lieu est peu connu).

La région Isaan a une production importante de canne à sucre et notamment à l’ouest de Nongkhaï.

Ce qui est extraordinaire est que cette distiller a eu la médaille d’or 2015 du salon du rhum à Paris, devant les productions antillaises.

Vous pourrez déguster et vous rendre de compte de la qualité de ce rhum agricole.

L’endroit est par ailleurs charmant au milieu de la campagne.

En fin d’après-midi nous visiterons le marché de notre village. C’est un marché typiquement local principalement alimentaire. Tous les gens des villages alentours viennent chaque jour se ravitailler ou vendre les produits de leur récolte. L’ambiance, l’aspect folklorique, les odeurs, vous feront plonger dans la vie de la Thaïlande rurale.

Après la visite du marché et avant d’aller dîner nous irons visiter les parents de

Teeda qui habitent à proximité dans le village pour un « apéritif chez l’habitant ».

 

Vous pourrez voir comment vit une famille Thaï dans un village et ils seront

Heureux de vous accueillir pour se rafraîchir et se reposer en découvrant une

Thaïlande authentique.

Dîner le soir dans un restaurant sympathique non loin de votre hôtel, où un très bon chanteur officie avec des chansons aussi bien Thaï qu’occidentales…à nous de demander ce que l’on veut qu’il chante (vous pouvez aussi chanter…)

Dîner le soir dans un restaurant sympathique non loin de votre hôtel, où un très bon chanteur officie avec des chansons aussi bien Thaï qu’occidentales…à nous de demander ce que l’on veut qu’il chante (vous pouvez aussi chanter…)

Après la visite du parc nous irons dîner au bord du Mékong avant d’aller visiter 2 temples.

 

Le 1er est un temple 100% thaïlandais, temple très vénéré à Nong Khai car initié par le Roi et où l’on peut se prêter à différentes offrandes ou prières (même si l’on n’est pas spécialement bouddhiste mais Teeda vous initiera..)

 

Le 2ème temple est un temple Chinois où le rituel est totalement différent et Teeda vous initiera également.

Pour ce temple, les offrandes (pas très élevées…2,5 euros), servent à offrir une sépulture descente à ceux qui n’en ont pas les moyens…

 

A partir de 16h30 vous pourrez prendre du repos à l’hôtel avant d’aller dîner  le soir dans un restaurant au bord du Mékong à qualques kms de Nong Khai où vous pourrez admirer un très beau coucher de soleil sur le Mékong.

Jour 10:

Nous partirons à 8h pour le Laos et sa capitale Vientiane située à 25kms de Nongkhai.

Après les formalités d’immigration nous arriverons à Vientiane vers 10h30-11h.

 

Nous visiterons le temple Xieng Nyeun qui est un incontournable à Vientiane.

Nous visiterons ensuite le Wat Sisaket.

Ce temple très beau est aussi le plus ancien de Vientiane (1818).

Outre son architecture et l’intérieur on apprécie son environnement, entouré d’arbres tropicaux.

 

Nous irons ensuite voir le  Pha That Luang.

C’est également une visite à ne pas manquer quand on est à Vientiane.

Ce lieu est un symbole du Bouddhisme et mérite vraiment le détour.

Nous terminerons par un arrêt au Patuxai qui est le monument sans doute le plus connu de Vientiane.

Cet arc de triomphe vous offre la possibilité (si vous avez le courage de gravir les marches) d’avoir une vue panoramique sur la ville.

Patu signifie porte et Xai (ou Xay) victoire.

Le monument a été érigé à la mémoire des combattants tombés pour l’indépendance.

 

Nous déjeunerons en route entre deux visites avant de rejoindre à 15h l’aéroport pour notre vol pour Luang Prabang à 17h où nous arriverons à 17h45 soit vers 19h à notre hôtel.

L’hôtel est simple mais avec le confort (WC-salle de bains avec douche, climatisation, TV, Wifi) et a la particularité d’être extrêmement bien situé pour visiter à pied l’ensemble de la ville et de ce qu’il y a à voir.

Non loin du Mékong et du marché de nuit il est à proximité de tous les bons restaurants de la ville.

 

Nous dînerons à l’hôtel ou dans la vieille ville près du marché de nuit.

Jour 11 :

La journée débute (en se levant tôt) en assistant (ou en participant) à l’offrande aux moines.

100 à 200 moines descendent la rue devant l’hôtel et reçoivent les offrandes des généreux donateurs.

 

C’est une particularité de Luang Prabang qui mérite d’être vue et vécue.

La cérémonie dure une trentaine de minutes, après quoi chacun pourra prendre son petit-déjeuner sur la terrasse en bordure de la rue pour commencer la journée. Les petits-déjeuners sont copieux et continentaux ou locaux (ou les deux).

Durant cette journée  nous visiterons la ville coloniale.

Luang Prabang a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco ce qui la préserve et nous permet de voir de nombreuses traces de son passé colonial (Français) à l’époque où le Laos faisait partie de l’Indochine Française. Vous constaterez qu’au Laos beaucoup d’indications sur les panneaux sont encore écrites dans les deux langues (Laos et Français).

Outre l’architecture rappelant la présence Française, deux choses rappellent encore la France : le pain que l’on trouve partout et le sport national qu’est la pétanque avec un terrain présent dans le moindre hameau.

En visitant la ville vous aurez aussi l’occasion de voir de nombreux temples plus ou moins grands mais tous très beaux.

Nous déjeunerons dans un restaurant sur une terrasse au bord du Mékong.

Nous visiterons le célèbre temple Wat Xieng Thong entre autre.

Vers 17h nous traverserons le bamboo bridge pour aller de l’autre côté de ce bras du Mékong. Nous rencontrerons deux sœurs tisserandes qui travaillent dans une maisonnette pour réaliser 100% artisanalement des créations en soie.

A signaler que le bamboo bridge est démonté chaque année à la mousson pour être entièrement reconstruit à la saison sèche donc selon la saison il n’est pas toujours présent mais nous pouvons aller de l’autre côté par un autre pont.

Nous irons ensuite dîner dans un restaurant situé près du marché de nuit avant d’aller visiter celui-ci (très bon endroit pour acheter des souvenirs de bonne facture et à des prix intéressants).

 

Le marché se déroule chaque soir et sur environ deux km de longueur.

Des échoppes sont de chaque côté de la rue qui est bien sûr piétonne avec de plus des étales au milieu, de quoi trouver son bonheur dans une ambiance tout à fait particulière.

 

Le marché est situé à environ 400m de notre hôtel de sorte que chacun peut rentrer quand il le souhaite.

Jour 12:

 

Matinée libre jusqu’à 11h.

Nous déjeunerons au bord du Mékong dans l’un des nombreux restaurants dont les terrasses sur pilotis nous apportent fraîcheur et vue superbe dans la tranquillité.

Après le déjeuner nous nous dirigerons vers l’embarcadère pour notre croisière. Nous déjeunerons comme la veille dans un restaurant près du temple Wat Xieng Thong où nous avons rendez-vous à 13h pour embarquer.

Ne prenez que le strict nécessaire dans un petit sac car nous partons seulement 24h et nos bagages restent dans nos chambres à l’hôtel.

 

Quelques explications concernant les 24h à venir…

Ce voyage de 24h est une expérience tout à fait particulière puisque nous allons être totalement immergée dans la vie locale d’un village qui vit comme il y a 100 ans…

Nous allons d’abord embarquer à bord du bateau de notre organisatrice, avec elle-même et le guide Laotien qui ne nous quittera pas pendant 24h. Parfaitement anglophone il prendra un très grand soin de chacun, vous constaterez son total dévouement, sa bonne humeur et sa gentillesse.

A bord de notre petit bateau, installés sur des coussins et des poufs nous recevrons des serviettes rafraichissantes avant de nous voir offrir des boissons et des amuse gueules pour profiter pleinement de ce petit voyage reposant sur le Mékong.

Nous pourrons voir de beaux paysages, des animaux (buffles, chèvres…) venant se désaltérer, des potagers locaux, des pêcheurs et des habitats typiques.

Après une trentaine de mn de navigation nous accosterons pour visiter un village de potiers.

Ici pas ou très peu de touristes, l’endroit n’est pas très fréquenté.

Accueillis à l’entrée du village par les chèvres, vous découvrirez les potiers à l’œuvre dans la plus pure tradition ancestrale au sein d’un village où rien n’a changé depuis des décennies.

Les poteries sont principalement destinées aux habitations de Luang Prabang et notamment les éclairages en terre cuite ainsi qu’aux différents temples avec quelques ventes aux touristes mais ce n’est pas de loin la majorité de leur industrie.

Nous resterons autant de temps que nous voudrons mais la visite dure généralement une heure.

Nous reprendrons ensuite notre bateau pendant environ 45mn pour nous emmener dans le village où nous resterons jusqu’au lendemain en milieu de matinée.

Arrivés au village nous somme accueillis à l’entrée par notre hôte. C’est une famille très simple qui vit de la culture du riz.

Le premier contact avec le village nous montre un habitat traditionnel et ici le temps semble s’être arrêté…

Les habitants sont charmants et souriants.

Nos hôtes ne parlent que Laotien mais notre guide et Teeda font la traduction.

 

A l’arrivée nous recevons des rafraîchissements et après avoir déposé nos sacs dans la pièce principale nous nous asseyons à l’extérieur pour prendre un peu de repos.

Ce voyage initiatique au sein de la population locale n’a pas pour vocation de profiter du confort que nous connaissons mais est une expérience de découverte que peu de personne font et qui est à réaliser avant que le modernisme comme partout ailleurs fasse disparaitre l’authenticité de ces peuples.

Le Laos compte plus de 80 ethnies, celle-ci est communément appelé le peuple du Mékong.

Vers 16-17h les hommes pourront s’initier à la pêche pendant que les femmes pourront participer à la cuisine si elles le veulent.

La pêche se fait au filet ou à la ligne tandis que la cuisine est confectionnée au feu de bois avec des produits exclusivement locaux.

Après la pêche et avant le dîner nous irons voir les buffles dans les rizières au coucher du soleil.

Le paysage est d’un autre monde disparu, le tout sous un très beau coucher de soleil.

 

Le dîner est copieux et très bon. Il y a généralement du porc et/ou du poulet, des salades, des nouilles agrémentées de petits morceaux de viande, du riz et des fruits.

La bière Laotienne est servie à profusion et vous aurez peut être droit à la visite du Chef du village (le Maire local) qui souvent rend une visite de politesse.

Dans les villages on vit à l’heure du soleil c’est-à-dire que l’on dîne tôt, généralement vers 18h et que l’on se couche tôt vers 20h pour se lever à 5h30.

Ici le confort est réduit par rapport à nos standards. Pas de salle de bain mais une pièce dans laquelle se trouve un WC à la Turc et des bacs remplis d’eau avec une casserole en plastique, il n’y a pas de chasse d’eau mais le système fonctionne très bien.

La douche se fait « à la gamelle » et sans eau chaude (ce qui n’est pas un problème vu la température).

 

Pour ce qui est du couchage, pas de chambre mais des matelas genre futon disposés sur la terrasse en bois du 1er étage et surmontés d’une moustiquaire, une petite couverture et un coussin.

Le tout est rudimentaire mais propre, les Laotiens tout comme les Thaïlandais sont des peuples à l’hygiène irréprochable.

Jour 13 :

Nous nous levons vers 6h (nous étant couchés entre 8 et 9h ce n’est pas trop un problème…)

Le village s’est réveillé il y a déjà une trentaine de minutes et l’on peut voir partout des feux de bois à l’extérieur pour préparer le 1er repas de la journée.

Pour nous c’est l’heure d’assister à la préparation du petit déjeuner, comme la veille pour le dîner, au feu de bois dans la pièce commune.

Le petit déjeuner est un vrai repas avec omelette, végétaux, riz mais aussi pour nous café….

Nous n’irons pas au champ mais pour autant notre programme de la journée est bien occupé.

Après le petit-déjeuner, notre hôte, l’homme de la maison et notre guide vont nous accompagner pour visiter les grottes.

Cela nécessite une petite heure de marche dont la dernière partie dans la forêt est un vrai exercice avec une pente assez raide.

 

Pour accéder à la grotte nous traversons tout le village à notre plus grand bonheur.

Nous pouvons voir la salle du conseil (quasiment en plein air), qui est l’équivalent de notre conseil municipal.

Ensuite nous passons devant la petite école primaire où un instituteur officie avec une dizaine de gamins d’âge divers. L’installation extrêmement sommaire n’est pas sans rappeler les écoles africaines des villages reculés.

La grotte n’est pas très grande mais ce qui est stupéfiant c’est qu’il s’agit d’une vraie grotte qui fut habitée en des temps très lointains et qui comporte quelques belles esquisses rupestres.

Heureusement que les touristes ne viennent pas ici sans quoi ces gravures seraient vite détruites.

Durant la guerre la grotte fut aussi le refuge de maquisards.

En redescendant des grottes nous ferons une halte à la distillerie du village. Ici on fabrique l’alcool de riz, encore une fois très très artisanalement… le tout au milieu des cochons.

Il est maintenant temps d’aller saluer et remercier nos hôtes et récupérer nos sacs pour traverser le Mékong.

La maîtresse de maison et sa fille nous accompagnent jusqu’au rivage. Là elles appellent le bac de l’autre côté pour lui demander de venir.

Le bac est lui aussi très rudimentaire et en l’attendant nous prenons place sur l’embarcadère, une vieille barge avec des bancs.

La traversée dure 5mn mais c’est le folklore de l’ensemble qui est savoureux…

A l’arrivée au village en face nous prendrons un van qui nous conduira aux cascades de Kuang Si Falls.

Après avoir quitté notre village médiéval nous voici replongés dans la civilisation et entourés pour le coup de beaucoup de touristes car cet endroit est un incontournable si l’on visite Luang Prabang. Le site est magnifique…

Pour ceux qui veulent on peut se baigner dans les cascades où l’eau est pure et cristalline, des vestiaires en bois permettent de se changer.

En allant aux cascades nous passons devant la réserve d’ours noirs. Ils sont ici protégés dans un environnement adéquate.

Au retour des cascades nous nous arrêterons à une ferme de papillons.

Ouverte depuis quelques années seulement elle est l’œuvre d’un Hollandais passionné qui vous fera découvrir la vie de ces merveilleux insectes de leur naissance à leur mort après une courte vie de 3 semaines…

Après cela nous retournerons au village où nous avons pris le van pour rejoindre notre bateau et terminer notre croisière par un retour d’environ 1h30 qui nous ramènera à Luang Prabang vers 17H.

Nous dînerons dans la vieille ville près du marché de nuit.

Jour 14:

 

On viendra nous chercher à notre hôtel à 6h30 pour gagner l’embarcadère pour notre croisière de deux jours qui nous emmènera jusqu’à la frontière avec la Thaïlande  pas très loin de Chiang Rai.

Au courant de la journée nous ferons un arrêt pour visiter un village authentique, occasion de voir comment vivent les minorités ethniques très nombreuses au Laos ainsi qu’un arrêt pour visiter les célèbres grottes de Pak Ou

Le repas du midi, composé de mets traditionnels lao, est servi à bord. Arrivée à Pakbeng avant le coucher de soleil où nous

passerons la nuit dans un confortable hôtel.

Le bateau est spécialement équipé pour garantir tout le confort et la sécurité d’une croisière sur le Mékong.
La durée moyenne pour une journée de croisière est d’environ 8H – 9H. Mesurant 34 mètres de long, le bateau est doté d’un moteur d’au minimum 200 ch.

La coque en acier renforcé garantit solidité et sécurité.
Il accueille jusqu’à 40 passagers répartis sur 10 tables au maximum. Une zone toit-ouvrant avec banquettes se trouve à l’avant du bateau. A l’arrière se trouve l’espace bar.
2 toilettes de type occidental sont à disposition également à l’arrière du bateau.
L’électricité est garantie durant tout le trajet. Voltage : 220V.
Journaux, magazines et jeux de société sont également disponibles à bord.

Repas à bord :

Il est proposé une initiation à la gastronomie lao et de ses saveurs authentiques. Poisson du Mékong servis à chaque repas. Eau, thé et café sont servis à volonté tout le long du trajet. Notre bar propose une sélection de bières, d’alcool et de boissons sans alcool.

 

D’octobre à février, pensez à ramener une veste et des vêtements chauds pendant la croisière, il peut faire très frais sur le Mékong.

Possibilité de laisser vos bagages à bord pour votre nuit à Pakbeng et de ne prendre que le minimum nécessaire pour votre escale. Evitez d’y laisser tout objet précieux, argent, la compagnie rejette toute responsabilité en cas de perte.

 

Le programme peut être modifié en raison des conditions de navigation sur le Mékong (visites).

NOTRE HÔTEL A PAKBENG

GROTTES DE PAK OU

Jour 15:

2ème jour de croisière.

Nous arriverons vers 17h, après quoi nous ferons les formalités douanière avant de prendre un van privé pour rejoindre notre hôtel à Chiang rai où nous arriverons vers 21h. Nous dînerons en route.

 

Notre hôtel à Chiang Rai est d’un grand confort pour un très bon repos…

Jour 16 :

Nous quitterons l’hôtel à 9h00 pour aller visiter le Wat Rong Khun (temple blanc).

Nous nous dirigerons ensuite en van privé vers Mae Salong.

 

Nous visiterons en route une très belle plantation de thé dans un endroit agréable en pleine nature.

Nous arriverons vers 16h à notre hôtel à Mae Salong.

 

L’hôtel est dans la montagne, très confortable et avec une vue magnifique et un calme absolu…

Jour 17:

 

Nous partirons à 6h30 pour le marché du matin de Mae Salong.

 

C’est un marché vraiment local où les femmes des villages tribaux aux alentours viennent vendre le fruit de leur récolte.

Une vraie plongée dans la Thaïlande profonde du nord…

Le matin, après le marché nous visiterons différents villages ethniques de la tribu Akha.

 

Vous découvrirez la vie de ces gens qui vivent comme il y a 200 ans en Europe….

Vers 14h nous arriverons dans le village tribal dans lequel nous passerons la nuit chez l’habitant.

 

La chambre est sommaire, un simple futon sous une moustiquaire.

Les toilettes et la toilette seront « à la gamelle » c’est-à-dire une casserole d’eau.

Le but ici n’est pas de trouver du confort mais un vrai échange avec la population locale.

 

Vous pourrez participer à la préparation du dîner composé de végétaux de leur propre culture, de poulet et de proc préparés à la façon locale mais c’est très bon…

 

Vous pourrez également dialoguer avec les habitants (nous traduirons) et découvrir leur vie quotidienne et les travaux des champs…une belle expérience !

Jour 18:

 

Nous partirons en van privé pour Chiang Mai à 7h.

Nous ferons une première halte pour visiter une ferme de café organique dans la montage, à 230kms au sud de Chiang Mai.

Sur place nous pourrons visiter la plantation de café et nous faire expliquer les particularités de cette culture.

 

Nous serons attendus et les seuls visiteurs (déjeuner inclus).

Après la visite nous visiterons un village ethnique de la tribu des Mu Seu qui est tout près (et où les habitants sont charmants)

Nous dînerons et dormirons sur place, chez l’habitant où nous découvrirons un autre mode de vie dans une tribu différente de celle de la veille mais avec tout autant de chaleur humaine et d’échange.

Jour 19 :

 

Nous quitterons le village à 8h pour partir sur Chiang Mai (2h de route)

En redescendant, au moment où nous gagnerons la route principale, nous ferons un arrêt au « hot spring ».

Cette zone est une zone volcanique et des sources d’eaux chaudes émergent des entrailles de la terre.

 

Vous verrez des marchandes d’œufs qui proposent de faire cuire des œufs dans la source…original….

Arrivée vers 16h à l’hôtel à Chiang Mai.

 

Nous déjeunerons à proximité de l’hôtel.

A 14h nous partirons en TUK TUK (indispensable de faire du tuk tuk quand on est en Thaïlande…) pour aller visiter le temps Wat chedi Luang qui est des plus beaux temples de Chiang Mai. La majesté du lieu et le calme sont par ailleurs agréables. Facile d’accès le temple est situé en centre ville.

La visite dure entre 1 et 2h selon le temps que l’on veut y passer.

 

Nous irons ensuite visiter le temple Wat Phra Singh qui est un incontournable à Chiang Mai. Très beau temple doré à l’or fin où les moines aiment à discuter si on le veut, certains visiteurs pouvant s’initier à la méditation.

 

Nous terminerons par la visite du Wat Chiang Man qui est un petit temple mais très beau avec ses sculptures d’éléphants.

 

Déjeuner dans la vieille ville.

 

Nous rentrerons à l’hôtel entre 17h et 18h et nous irons dîner à proximité ou au marché de nuit.

Jour 20:

 

Nous partirons à 8h pour aller visiter le Wat Phra Lat.

Ce temple est situé à environ 20mn de la ville et présente la particularité d’être dans un environnement en forêt très beau et d’une totale tranquillité car peu connu.

 

C’est un endroit assez surprenant et une visite à vraiment faire quand on est à Chiang Mai.

Après la visite du Wat Phra Lat nous nous rendrons au célèbre temple  Doi Suthep.

Ce temple, à une altitude non négligeable est un incontournable à Chiang Mai et offre une vue fantastique sur la ville.

Les courageux pourrons gravir les 300 marches sinon pour les autres il y a un téléphérique permettant d’économiser son énergie (souvent on fait la montée en « mécanisé » et la descente à pied (beaucoup plus facile…)

Après la visite du temple nous irons visiter une très belle ferme d’orchidées.

Vous verrez ici toutes les sortes d’orchidées présentes en Thaïlande avec de surcroit une réserve de papillons qui butinent les orchidées, c’est vraiment un très beau spectacle.

 

Nous pourrons déjeuner sur place où le restaurant propose un très bon buffet.